Infos

IE7 : grand retard ou bon départ ?

La sortie d'Internet Explorer 7 cet automne n'a pas fait un bruit énorme. Bien sur, la presse informatique a porté une grande attention à « la guerre des navigateurs » entre IE et Firefox, elle a souvent traité l'information du point de vue marketing en oubliant que ce qui fait un bon navigateur c'est la technique. Mais globalement, l'arrivée d'IE7 ne semble pas avoir enthousiasmé les foules.
Je vais ici tenter de donner mes impressions.

On va commencer par le positif. IE7 supporte désormais le canal alpha des images PNG (la transparence) et de nombreux bugs CSS ont été corrigés. Il ne serait pas juste de limiter sa critique à l'observation d'un retard encore phénoménal sur Mozilla, Opera, Konqueror et Safari. Car les équipes chargées de la remise à niveau du navigateur de Microsoft sont parties d'une version 6 complètement obsolète. L'arrivée d'IE7 va marquer, j'en suis certain, le début d'un renouveau dans les technologies utilisées sur le Web.

Attardons-nous maintenant sur les points noirs. On aurait pu s'attendre à ce que Microsoft accorde une importance particulière à mettre à jours son navigateur pour les technologies de ce que les histrions du Web appellent le « Web 2.0 ». Mais, c'est loin d'être le cas ! Voici quelques points qui m'ont particulièrement frappé :

  • appendChild ne fonctionne toujours pas sur un élément quelconque. Ce qui oblige à d'horribles bidouilles avec innerHTML.
  • En tant qu'inventeur de l'objet XMLHttpRequest, Internet Explorer aurait au moins dû s'aligner sur les autres navigateurs, mais cet objet n'est toujours disponible que par ActiveX. Pire, la variable responseXML est toujours vide si le fichier ciblé n'est pas servi en « text/xml ». Le document ne peut être servi dans un autre type XML, « application/xml » par exemple.
  • La méthode setTimeout, certes peu standardisée, ne supporte pas les fonctions avec arguments (il est juste possible de passer des arguments textes en les écrivant dans la chaîne portant le nom de la fonction).

Plus anecdotiquement, je trouve que l'interface a régressé ! Si on peut enfin utiliser des tabs, le rendu est vraiment minable avec le thème classique de Windows XP et ce n'est pas beaucoup mieux avec le thème XP. Peut-être sera-ce joli sous Vista ?
Mais le plus incompréhensible, c'est qu'Internet Explorer ait décidé d'abandonner la seule chose qui était, selon moi, chez lui supérieure à Firefox  : son interface personnalisable qui permettait de déplacer en quelques mouvements de souris les menus, la barre d'URL, la barre de bookmarks, etc. D'accord, maintenant ça ressemble de loin à Safari, mais ce n'est pas aussi clean.

J'arrête là cette très courte réflexion, car une conclusion s'impose : IE7 n'est qu'une étape. Au fur et à mesure de son adoption, il va permettre aux technologies présentes sur le Web d'évoluer, mais pour rattraper son retard et éventuellement redevenir leader du point de vue technologique, IE a encore un long chemin à parcourir.

0.026' | CSS | XHTML 1.0 Strict
© 7px.net | Choisir un style : archycal | classic | cleersea