Infos

La carte graphique est le composant informatique par lequel l'ordinateur communique avec le moniteur.
Elle se branche sur un port de la carte-mère, ce peut être le port PCI, AGP ou PCI Express sur les ordinateurs modernes. Les composants se trouvant habituellement sur une carte indépendante peuvent aussi être intégrés à la carte mère.

Les constructeurs

Parmi les plus connus :

  • 3dfx (disparu en 2000)
  • ATI
  • Matrox
  • nVidia

Les composants

1. La mémoire

La mémoire vidéo est embarquée sur la carte graphique. S'il s'agit d'une carte intégrée à la carte-mère, il se peut alors qu'une partie de la mémoire centrale soit utilisée comme mémoire vidéo.

Sa partie la plus essentielle est le framebuffer. C'est la portion de mémoire vidéo où est stockée l'image affichée à l'écran. Plus le nombre de pixels à stocker est grand, plus la profondeur de couleur de ces pixels est précise, plus la taille du framebuffer doit être importante.
Le reste de la mémoire vidéo est utilisé pour stocker les données utiles au processeur graphique.

2. Le processeur graphique

Il est destiné à accélérer les traitements 2D/3D.

2.1 Accélération 2D

Des fonctions d'accélération 2D ont été introduites directement sur les cartes afin de rendre plus fluides le dessin et le déplacement récurrent de formes à l'écran (fenêtres, menus, curseur...).
Cette accélération est devenue indispensable pour l'utilisation confortable des interfaces graphiques modernes.

2.2 Accélération 3D

Depuis le milieu des années 90, ces matériels embarquent des fonctions d'accélération 3D, soulageant le CPU d'opérations très lourdes (texturing, filtrage, transformation...) dans les jeux et les applications 3D. Ces fonctions sont devenues si importantes que les puces accélératrices deviennent aussi complexes que les processeurs centraux. Comme eux, elles ont souvent besoin d'être refroidies par un ventilateur.
Cette complexité vaut aux processeurs graphiques le nom (marketing, il faut bien le dire) de GPU pour Graphic Processor Unit (l'appellation date de l'arrivée du T&L chez nVidia).

3. Le RAMDAC

Destiné à convertir les signaux numériques en signaux analogiques compréhensibles par les moniteurs. Sa fréquence en MHz influence directement la fréquence de réflessissement supportée par la carte.
Cette conversion numérique/analogique n'est plus nécessaire sur les nouveaux moniteurs DVI, pouvant recevoir directement un signal numérique.

0.030' | CSS | XHTML 1.0 Strict
© 7px.net | Choisir un style : archycal | classic | cleersea