Infos

Apparence du Phoenix canariensis

Son stipe unique porte la marque très visible des anciennes feuilles. C'est son principal caractère distinctif avec son magnifique bouquet, très fourni, luxuriant, qui peut atteindre 10 mètres de diamètre ! Quant à sa hauteur, elle peut dépasser 20 mètres.
Les spécimens âgés sont donc monumentaux. Mais même jeune, ce palmier développe une couronne impressionnante, c'est la raison pour laquelle on observe souvent des spécimens bas, taillés à l'excès. Ceci ne pousse pas la plante vers le haut, mais au contraire l'affaiblit. Normalement on ne coupe que les feuilles déjà jaunies. Toutefois, une taille plus sévère peut être indispensable tant pour des raisons de sécurité (les feuilles sont pourvues à la base d'épines très affûtées !) que pour regagner de la place. Il faut alors procéder en été avec modération, le signe d'alerte étant un stipe qui se rétrécit vers la cime, c'est le signe que la plante est affaiblie. Attention, une fois fait, le tronc d'un palmier ne peut grossir ! En témoignent les rétrécissements marquant les hivers les plus rudes.
Phoenix Canariensis est un proche cousin du véritable palmier des oasis, le Phoenix dactylifera. Il s'en distingue par un bouquet plus fourni et plus vert, des marques sur le stipe plus visible, des fruits (dattes) non comestibles et par l'absence de rejets à la base.

 
 Exigences
0.029' | CSS | XHTML 1.0 Strict
© 7px.net | Choisir un style : archycal | classic | cleersea