Phoenix canariensis
Phoenix canariensis

Fiche

  • Cespiteux : Non
  • Feuilles : Pennées
  • Hauteur : 20 m
  • Origines : Îles Canaries
  • Résistance au froid : -10 °C

Infos

  • Auteur : Alexandre
  • M-à-j : 28-03-2005 à 04:42

Présentation

Le Phoenix canariensis est cultivé dans le monde entier uniquement pour sa beauté. C'est en effet un magnifique palmier aux feuilles pennées, originaire, comme son nom l'indique, des îles Canaries. En France, il est extrêmement courant dans les espaces verts de la Côte d'Azur où le climat méditerranéen lui convient parfaitement. Toutefois, il s'adapte aussi très bien sur l'atlantique et même dans les régions les plus privilégiées de Bretagne Sa croissance est relativement rapide comparée à d'autres palmiers.

Caractéristiques

Apparence du Phoenix canariensis

Son stipe unique porte la marque très visible des anciennes feuilles. C'est son principal caractère distinctif avec son magnifique bouquet, très fourni, luxuriant, qui peut atteindre ètres de diamètre Quant à sa hauteur, elle peut dépasser ètres.
Les spécimens âgés sont donc monumentaux. Mais même jeune, ce palmier développe une couronne impressionnante, c'est la raison pour laquelle on observe souvent des spécimens bas, taillés à l'excès. Ceci ne pousse pas la plante vers le haut, mais au contraire l'affaiblit. Normalement on ne coupe que les feuilles déjà jaunies. Toutefois, une taille plus sévère peut être indispensable tant pour des raisons de sécurité (les feuilles sont pourvues à la base d'épines très affûtées) que pour regagner de la place. Il faut alors procéder en été avec modération, le signe d'alerte étant un stipe qui se rétrécit vers la cime, c'est le signe que la plante est affaiblie. Attention, une fois fait, le tronc d'un palmier ne peut grossir En témoignent les rétrécissements marquant les hivers les plus rudes.
Phoenix Canariensis est un proche cousin du véritable palmier des oasis, le Phoenix dactylifera. Il s'en distingue par un bouquet plus fourni et plus vert, des marques sur le stipe plus visible, des fruits (dattes) non comestibles et par l'absence de rejets à la base.

Phoenix canariensis exigences et résistance au froid

L'idéal pour lui est un emplacement ensoleillé et de la chaleur accompagnés d'un sol riche et drainant. Il témoigne cependant d'une grande tolérance, puisqu'il accepte les emplacements à mi-ombre, les étés peu chauds et les sols pauvres. Il apprécie les apports d'eau en été, c'est même indispensable pour les jeunes.
La culture en pot est possible, du moins avant que la plante ne présente un développement trop encombrant.

Résistance au froid

L'hiver ne pose pas de problème jusqu'à -huit °C, certains sujets supportent même jusqu'à -douze °C. La résistance peut-être plus faible lorsque le froid arrive très brutalement. Pour prévenir les méfaits du gel, on regroupe souvent les feuilles en les attachant.

0.008' | CSS | XHTML 1.0 Strict
© 7px.net | Choisir un style : archycal | classic | cleersea